Auteur Sujet: Les médicaments bon marché bénéficient aussi aux plus pauvres  (Lu 942 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne mike

  • Mon pc et mes forums son ma passion
  • Administrateur
  • *
  • Messages: 3217
  • Karma: 300
  • Sexe: Homme
  • OS:
  • Windows XP Windows XP
  • Browser:
  • MS Internet Explorer 8.0 MS Internet Explorer 8.0
    • L'hebdo de la gravure
Les patients bénéficiant d'une intervention relevée achètent davantage de médicaments génériques ou des produits originaux dont le prix a été abaissé



BRUXELLES C'est ce qu'il ressort d'une étude du Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE). Celui-ci préconise toutefois des efforts supplémentaires.

"Médecins et pharmaciens pourraient être davantage stimulés pour prescrire et offrir des produits meilleur marché. Le patient devrait recevoir plus d'information sur le surcoût qu'il paie lorsqu'il achète des médicaments pour lesquels une alternative moins chère existe".

Selon le KCE, les patients disposant d'un dossier médical global, ou les patients d'un centre de santé de quartier, utilisent plus de médicaments bon marché. Les patients âgés semblent toutefois un peu moins enclins à en acheter. En 2008, les Belges ont dépensé plus de 60 millions d'euros de suppléments pour des médicaments de référence, soit une moyenne de 4 euros par emballage, ce qui peut représenter une lourde charge pour les malades chroniques.

Ces suppléments ont essentiellement été déboursés lors de l'achat de médicaments pour les maladies cardiaques et vasculaires, les antidépresseurs, et les antidouleurs.

KCE plaide pour une révision à la hausse du pourcentage de médicaments génériques devant être prescrits par les médecins. Ces quotas, qui varient pour chaque spécialisation, n'a pas été adapté depuis 2006. Il recommande également que les pharmaciens aient le droit de délivrer des médicaments génériques, même lorsqu'un médicament d'origine a été prescrit, sauf si le médecin s'y oppose formellement.

© La Dernière Heure 2010