Auteur Sujet: Bébé secoué : attention  (Lu 968 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne mike

  • Mon pc et mes forums son ma passion
  • Administrateur
  • *
  • Messages: 3217
  • Karma: 300
  • Sexe: Homme
  • OS:
  • Windows XP Windows XP
  • Browser:
  • MS Internet Explorer 8.0 MS Internet Explorer 8.0
    • L'hebdo de la gravure
Bébé secoué : attention
« le: 10 février 2010 à 19:43:58 »
25 à 30 enfants victimes de ce traumatisme pour 120.000 naissances

BRUXELLES Le syndrome du bébé secoué est le nom donné à une pathologie découverte il y a trente ans. Elle désigne un traumatisme cérébral qui touche des bébés et qui peut entraîner la mort ou des lésions neurologiques irrémédiables. Parmi les petites victimes, 10 % décèdent, 25 % soufrent d’hémiplégie, de retard mental ou de cécité, et 50 % risquent une épilepsie contrôlée, un retard mental modéré. Seul moins d’un enfant sur quatre s’en sortirait indemne. En France, l’incidence serait de 700 nouveaux cas par an.

Et chez nous ? Une estimation a été réalisée par le docteur Dubru, conseiller pédiatre à l’ONE, sur la base de ses échanges avec ses collègues neurologues. Vingt-cinq à trente enfants seraient victimes de ce traumatisme pour 120.000 naissances en Belgique : en Grande-Bretagne, on dénombre 20 à 25 bébés ayant subi ce syndrome pour 100.000 naissances.

Les conséquences pour le nourrisson peuvent être de gravité diverse : on constate 10 à 20 % de mortalité, même en l’absence de lésions externes; 35 à 50 % de morbidité (à cause desquelles l’enfant garde un handicap); 20 à 50 % de cas sans séquelles apparentes à court terme.

Les causes ? Des statistiques françaises révèlent que 10 % des cas seraient le résultat d’une maltraitance intentionnelle et 90 % d’actes inconsidérés ou occasionnels, comme les gestes malencontreux lors d’un jeu, les tentatives de réanimation d’un nourrisson faisant un malaise…




V. Li.

© La Dernière Heure 2010