Auteur Sujet: La caméra anti -chauffards  (Lu 917 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne mike

  • Mon pc et mes forums son ma passion
  • Administrateur
  • *
  • Messages: 3217
  • Karma: 300
  • Sexe: Homme
  • OS:
  • Windows XP Windows XP
  • Browser:
  • MS Internet Explorer 8.0 MS Internet Explorer 8.0
    • L'hebdo de la gravure
La caméra anti -chauffards
« le: 29 juin 2010 à 22:18:32 »
Parce que les infractions, ce n’est pas seulement la vitesse et les feux rouges, un projet innovant arrive cet été à Bruxelles

SCHAERBEEK Une police bruxelloise – la zone BruNo qui couvre Evere, Saint-Josse et Schaerbeek – expérimente un projet innovant de caméra embarquée à bord d’un véhicule de patrouille anonyme qui, dès cet été, permettra de mieux repérer, constater et sanctionner les infractions de type manœuvres et comportements dangereux au volant, qui en ville échappent massivement à la verbalisation.

S’il est classique de constater les excès de vitesse et les feux rouges brûlés, les spécialistes vous diront en effet qu’un large éventail de comportements dangereux dans la circulation est peu verbalisé.

Déjà testé (hier matin notamment), ProVida 2000 est en phase finale d’homologation et, selon le commissaire Roland Thiébault, “sera opérationnel cet été”. Parmi les comportements que cette technologie permettra de constater (et de communiquer, preuve à l’appui, au parquet), les queues de poisson, les changements risqués de bandes de circulation, les temps d’arrêt non marqués à hauteur des stops, les mises en danger sur les passages pour piétons, les oublis de clignoteur, les lignes blanches franchies, etc.

Et tout est enregistré, ce qui, de retour au commissariat ou x jours après, permet néanmoins de relever des infractions qui avaient échappé en live pendant la patrouille.

L’anonymat du véhicule est tel que, hier matin, des automobilistes pris en filature ne l’ont pas remarqué.

Une inspectrice : “Avec ce système, l’automobiliste ne sait plus qui est derrière lui.”

La dangerosité de la circulation en ville tient aux feux rouges brûlés et aux excès de vitesse, mais pas seulement.

Ce sont toutes les autres infractions des chauffards et autres dangers publics du volant que la police veut combattre.

Et à Evere, Schaerbeek et Saint-Josse, elle pense déjà… au 1er septembre : “À la rentrée scolaire, nous pourrons poster un véhicule près des écoles… et tout enregistrer, tout” , explique sa collègue. “Si on le veut, c’est le moyen d’appliquer la tolérance zéro dans un quartier précis, aux abords d’une école, d’un home, d’une zone 30…”

La technologie permet aussi de repérer les excès de vitesses. Des deux façons : soit instantanée soit en calculant la vitesse moyenne sur une distance (par exemple entre Dailly et Madou, ce que les radars classiques ne permettent pas).

La qualité LCD offre une image de haute définition. L’automobiliste est filmé avec – ou… sans ! – la ceinture de sécurité; ou bien, comme maintes fois hier, en train de papoter au volant avec un GSM à la main droite. ProVida 2000 peut avoir un but didactique : image à l’appui, montrer à l’automobiliste qu’il est dangereux pour lui et les autres.

Enfin, il promet d’être une arme efficace contre les motards qui slaloment dans la circulation et qui étaient jusqu’à présent peu verbalisés.

Zoom sur l’immatriculation, calcul de la vitesse moyenne, etc. : le maniement est simple. Il se fait à l’aide d’une télécommande semblable à celle de votre téléviseur. ProVida 2000 exclut toute possibilité de trucage par le policier.

Discrète sur le coût, la police BruNo précise que celui-ci est pris en charge par le fonds des amendes routières.

Et la caméra anti-chauffard fonctionne aussi la nuit.




Gilbert Dupont

© La Dernière Heure 2010